Historique

Qui était Raoul Mortier

Né le 13 Juillet 1881 à Vouillé, ses souvenirs d’enfance, au côté de son père Gustave Mortier, instituteur, évoquent le Poitou, les Hérolles, Saint-Rémy en Montmorillon.

A 12 ans, il entre au Lycée de Poitiers. Après des années studieuses, il est reçu au Baccalauréat. Il entreprend tout de suite des études supérieures et, dès 1903, il a alors 22 ans, sa carrière et sa situation sont définies : il est nommé professeur à l’Ecole Nationale Professionnelle de Vierzon.
En 1905, Sociétaire des Gens de Lettres ; il est choisi comme Secrétaire Général de l’Association pour le Développement de l’Enseignement Technique en France (ADET), poste qu’il conserve sa vie durant.
En 1906, il épouse Renée MINET, habitant à Lathus.
Ardemment attaché à la formation professionnelle, il est désigné par le Ministère pour diriger la formation Professionnelle. Il crée, anime toutes sortes d’œuvres.
En 1913, il a alors 32 ans, il s’installe à Paris. Mobilisé le 2 août 1914, il restera au front jusqu’au 1er juillet 1917. Homme du devoir, d’un naturel gai, spirituel, son instruction, son caractère réfléchi, sa grande puissance de travail, ses services remarquables justifient sa promotion au grade d’Attaché d’Intendance.
Promoteur de la loi du 25 juillet 1919, dite Loi Astier, il contribue à l’élaboration de la Charte de l’Enseignement Technique, à la création des Cours Professionnels. Dès 1922, il publie, en collaboration avec M. Clément GAUCHER, le Livret de l’Enseignement Technique, puis le Code de l’Enseignement Technique.
Il crée à Paris une imprimerie de 10 à 20 ouvriers, l’imprimerie DESHAY dont il fait par la suite don à l’imprimerie nationale après la mort de son associé. En 1922-1923, il collabore à la publication d’ouvrages tels "Les métiers du bâtiment", "Les métiers de l’alimentation", "Les industries du textile, du vêtement et de la mode". Ayant fait la connaissance d’Aristide Quillet, à Verdun, il devient son ami et associé. Il coproduit le "Dictionnaire de Langue Française" et "L’Encyclopédie Quillet"
De 1922 à 1926, il est nommé Conseiller Technique du Sous-Secrétariat d’Etat de l’Enseignement Technique. Technicien, Président de la Société des Amis du Beau, il est l’organisateur et l’instigateur de l’Exposition des Appareils Ménagers, devenue depuis le "Salon des Arts Ménagers".
Scientifique, Historien, Philosophe, Docteur ès-Lettres, sa thèse de doctorat portera sur la sénéchaussée du Dorat. Commandeur de la Légion d’honneur titre dont il ne tira jamais gloriole, premier prix de l’Académie Française pour son ouvrage publié chez Flammarion sur la traduction de la "Chanson de Roland" il publie entre autre œuvres "l’Histoire Générale des Religions".
Consacrant dix huit à vingt heures par jour à ses diverses occupations, tant à Paris qu’à Montmorillon, il donnait des consultations et avait l’art de rendre les relations faciles et fructueuses. Ainsi, dans les milieux divers où il apportait sa compétence, son intelligence, son infinie curiosité, ses connaissances, son imagination, s’affirmait sa figure d’homme de bien averti et désintéressé, riche de savoir, d’expérience, de jugement, qu’il mettait au service du bien public.
Montmorillonnais, il a aidé au développement du Collège, de l’Ecole Supérieure de Montmorillon en l’enrichissant d’un atelier construit avec ses deniers personnels. Il intervient pour financer un service de chirurgie plus moderne à l’hôpital de Montmorillon où une salle porte le nom de son père Gustave Mortier. Il rachète à la commune l’ancienne sénéchalerie de Montmorillon où il aimait se « reposer » le 28 septembre 1928 (voir titre d’acquisition). Ce bel hôtel particulier, construit en 1736-1737 pour accueillir les audiences de la sénéchaussée de Montmorillon qui se tenaient jusque là dans la salle des Grandmontains a été, après d’importants travaux de restauration, vendu par Raoul Mortier à sa nièce Marguerite Minet en 1948.
Homme de cœur, généreux, modeste, désintéressé mais trop effacé, il ne fut jamais, il ne sut pas être l’homme d’une seule œuvre. Il s’est éteint à son domicile parisien, à l’âge de 70 ans, le matin du 8 décembre 1951, à 6h30, dans son fauteuil, au milieu de ses papiers comme il le désirait ! Il est enterré auprès de ses parents à Vouillé.

La commune de Montmorillon

Le département de la Vienne a été crée comme tous les autres départements français le 3 février 1790, au lendemain de la révolution française. Le décret du 10 septembre 1926, supprima les deux arrondissements de Loudun et Civray. Le premier fut rattaché à Châtellerault alors que le second rejoignit celui de Montmorillon.

Montmorillon est une sous préfecture du département de la Vienne, elle bénéficie à ce titre de la présence de plusieurs administrations et de 3 lycées : le Lycée Professionnel Agricole (LPA).Jean Marie BOULOUX (nom de l’ancien sénateur maire de Montmorillon) –le LGT Jean Moulin (cité scolaire) et le Lycée Professionnel Raoul Mortier.

Montmorillon est une commune située à 90 mètres d’altitude.7000 habitants résident sur une superficie de 57,0 km2 (soit 123,5 hab/km2). Les grande villes à proximité de Montmorillon sont au nord : Poitiers à 44 km et Châtellerault 58 Km et au sud, limoges à 82 Km. La citée du livre et de l’écrit construite en 2000 a permis d’installer des professionnels des métiers du livre dans le centre ville et de restaurer un vieux quartier typique. Cette réalisation s’est traduite par le développement du tourisme qui jusque là était trop peu important malgré les potentialités.

Histoire du Lycée Raoul Mortier

A l’origine, le "Centre d’Apprentissage de garçons" a été créé à la fin de la seconde guerre mondiale. A l’époque, il y avait des formations comme la ferronnerie d’art ou la serrurerie qui ont aujourd’hui disparu. De nos Jours, un seul bâtiment d’origine subsiste à côté de l’actuel parking enseignant.

Par la suite, avec le regroupement du "Centre d’Apprentissage de jeunes filles", le Centre d’ Apprentissage de garçons est devenu un "CET mixte" en 1960. A la rentrée 1978, le CET mixte prend la dénomination de Lycée d'Enseignement Professionnel mixte, de LEP en 1980, pour devenir enfin Lycée Professionnel à la rentrée 1992.

Le lycée a donc connu les différentes évolutions de diplômes :

  • Domaine tertiaire  : CAP aide comptable, CAP employé de bureau BEP sténodactylographe, correspondancier, BEP comptable mécanographe
  • Domaine industriel : CAP Mécanique générale (option entretien, ajusteur, fraiseur), CAP électricien, BEP électromécanicien, CAP Industries Habillement, DFEO, CPPN

En 2002-2003, le lycée devient le siège de l’agence comptable pour les 6 établissements du secteur : Lussac les châteaux, l’Isle Jourdain, Saint Savin, Collège Jean Moulin, lycée Jean Moulin et LP Raoul Mortier.

 

En 2013, le lycée devient le Lycée des métiers de l'énergie et des services aux entreprises.

 

  • Partager :
Académie de Poitiers Région Nouvelle Aquitaine Centre d'Information et d'Orientation de Montmorillon

Lycée Raoul Mortier - 72 av. de l'Europe - BP20009 - 86501 MONTMORILLON
Tél. 05 49 83 06 16 - contact emailMentions légales